Vénération de saint Joseph

On prie peu Joseph dans toute la première partie du Moyen Âge. Une fête le Concernant est certes mentionnée à partir des IXe -Xe siècles, mais se limite aux grandes abbayes bénédictines. Joseph reste “dans l’ombre de la Vierge” : un retrait nécessaire pour valoriser l’incarnation du Christ qui s’est faite par Marie et non par lui. C’est à partir du XIlle siècle qu’il sort de l’ombre, en lien avec une plus forte humanisation du Christ et des représentations de plus en plus nombreuses de la Nativité. Cet homme humble, pauvre, modeste et obéissant, père adoptif et nourricier, modèle de dévotion au Christ et à la Vierge, séduit en particulier les franciscains, qui débattent pour savoir s’il est le dernier des patriarches ou le premier des Saints. L’humble charpentier devient modèle pour tous les Chrétiens. Au XVe siècle, C’est une véritable campagne de promotion en faveur de Joseph qui est lancée. Gerson, l’un des plus célèbres théologiens de l’époque, multiplie les écrits de 1413 à 1418 pour célébrer les noces de Joseph et de Marie, louer sa paternité responsable, le Comparer à Jean-Baptiste. À la fin du XVe siècle, l’Église institue une fête en l’honneur de Joseph. Une authentique dévotion populaire naît alors, qui connaîtra son apogée au XIXe siècle.

Saint Joseph voit son culte prendre de l’ampleur au XVIIe siècle :
– en 1621, le pape Grégoire XV élève la fête de saint Joseph le 19 mars au rang de fête d’obligation;
– en 1642, le pape Urbain VIl confirme à son tour le rang de cette fête ;
– en 1661, après l’apparition et le miracle de la source de Cotignac, Mgr Joseph Ondedei, évêque de Fréjus, reconnaît officiellement les apparitions de saint Joseph et en approuve le Culte ;

– Cette même année 1661, le roi Louis XIV de France, qui devient père pour la première fois, consacre la France à Saint Joseph, Chef de la Sainte Famille : – en 1678, l’empereur Léopold ler, n’ayant pas de fils de ses deux premiers mariages, prénomme Joseph, le fils que lui donne Sa troisième épouse Éléonore de Neubourg (Joseph étant un prénom jusqu’alors inusité dans les Maisons royales).

Jusqu’à aujourd’hui.
– le 8 décembre 1870, le pape Pie IX déclare officiellement saint Joseph Patron de l’Église universelle, et fait du 19 mars une fête Solennelle ;
– en 1889, le pape Léon XIII démontre comment saint Joseph est le modèle des pères de famille et des travailleurs, et lui décerne Officiellement le titre de “Saint patron des pères de famille et des travailleurs”, titre que la piété populaire lui avait déjà décerné depuis des siècles :
– en 1955, le pape Pie XIl reprend le principe de la fête du travail en instituant la mémoire de Saint Joseph artisan et en la fixant au 1er mai de chaque année ; Saint Joseph est ainsi l’un des saints que l’on fête deux fois dans l’année (19 mars et 1er mai);
– le pape Jean XXIl a ajouté son nom au Canon de la Messe.

Quatre apparitions de saint Joseph sont citées à ce jour :
– à Cotignac, le 7 juin 1660, à Gaspard Ricard, un berger. Apparition au cours de laquelle il aurait fait jaillir une source qui coule toujours.
– En Pologne, à Kalisz, vers 1670.
– À Knock, le 21 août 1879, 15 personnes (de tous âges) ont vu, sur le pignon sud de l’église communale de Knock, la Vierge Marie, saint Joseph, saint Jean (l’évangéliste) ainsi que Jésus.
– à Fatima, le 13 octobre 1917, aux voyants, Joseph tenant l’Enfant Jésus dans ses bras.

San Josep de Fakatawa Polyné

Lieux de Vénération Saint Joseph est vénéré plus particulièrement :
– à Cotignac dans le Var, en Notre-Dame-de Grâces, et à 3 km à Saint-Joseph du Bessillon ; à Cotignac, on vénère également la Vierge Marie et la Sainte Famille,
– à l’oratoire Saint-Joseph, à Montréal (Québec),
– à Smakt, commune de Venray, aux PaysBas,
– à Bruxelles : l’église Saint-Joseph, perle du patrimoine historique de Bruxelles, fut Construite en 1842-1849 dans le “Quartier Léopold” à la suite de l’extension de la ville et grâce à la volonté politique du Roi Léopold ler ; elle fut dédiée à saint Joseph (qui était déjà le Saint patron de la Belgique depuis 1679),
– à Fakarava en Polynésie française. Le Saint Joseph de Fakarava est une représentation de Saint Joseph immergée à proximité de la passe Nord de l’atoll de Fakarava. Cette statuette installée face à l’océan sur l’un des plus beaux sites de plongée du monde est dédiée à tous Ceux qui ont perdu un père, un enfant, Ou plus généralement un parent en plongée SOUS marine.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *